Jusqu’où iront les frondeurs ?

Entre les nombreuses abstentions aux projets de lois, l’opposition à la loi Macron, 
mais le rejet de la motion de censure, les frondeurs sont arrivés aux limites de leur stratégie.

Cela ne fait pas tout à fait un an qu’ils existent. Et pourtant, depuis leur apparition, au lendemain de la bérézina électorale des municipales, ceux que l’on appelle les « frondeurs » socialistes se sont affirmés. Jusqu’à contraindre le gouvernement à dégainer l’article 49-3 pour faire passer le projet de loi d’Emmanuel Macron. Terrible image que celle d’un pouvoir lâché par sa majorité et contraint de recourir à un expédient qu’il fustigeait dans l’opposition. En 2006, François Hollande, alors premier…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.