Landivisiau : la centrale passe en force

L’État s’apprête à autoriser la construction d’une turbine à gaz pour l’alimentation électrique de la Bretagne, en dépit d’une forte opposition locale, dont les options alternatives ont été négligées.

Patrick Piro  • 12 février 2015 abonné·es
Landivisiau : la centrale passe en force
© Photo : Patrick Piro

Zone d’activité du Vern, au nord de Landivisiau, jeudi 5 février. Une pelleteuse et des engins de forage s’activent. Le fournisseur d’électricité Direct énergie vient d’engager une campagne de carottages pour sonder le sous-sol et préparer la construction d’une centrale électrique à gaz. Surgis d’une combe, une vingtaine d’opposants résolus franchissent la petite clôture et installent leurs banderoles : « Non à la centrale », « Avec les particules fines, votre cancer vous dit merci ! », « Des millions pour Direct énergie ; pour isoler nos maisons, pas de subventions ! », « Démocratie bafouée, population mobilisée ».

Ivan Roussin, directeur de la

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Écologie
Temps de lecture : 7 minutes