L’écologie, nouvelle frontière de nos sociétés

Les Économistes atterrés ouvrent quinze chantiers pour sortir de la crise en tournant le dos aux politiques néolibérales.

Dans leur premier manifeste publié en 2010, vendu à près de 100 000 exemplaires, les Économistes atterrés dénonçaient 10 fausses évidences et présentaient 22 mesures pour sortir de la crise de la dette en Europe. Ceux qui ne se résignent pas à la domination de l’orthodoxie néolibérale récidivent avec un nouveau manifeste qui présente « 15 chantiers pour une autre économie ». Le premier opus avait donné l’alerte sur la poursuite et l’approfondissement des politiques néolibérales. Quelques années plus tard,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents