Accueil des personnes âgées : « Je serais révulsé de voir mes parents ici »

L’hôpital Émile-Roux, à Limeil-Brévannes, accueille des personnes âgées dépendantes dans des conditions de plus en plus dégradées.

Thierry Brun  • 26 mars 2015 abonné·es
Accueil des personnes âgées : « Je serais révulsé de voir mes parents ici »
© Photo : DELOCHE / BSIP

Assis dans son fauteuil roulant et attablé, Momo ne fait pas son grand âge. Invalide, l’homme qui fut mécano chez Citroën puis repasseur dans un pressing, est en « séjour longue durée » au centre hospitalier Émile-Roux, près du centre-ville de Limeil-Brévannes (Val-de-Marne). « Ça fait bien dix ans », dit-il. « Plutôt quinze », rectifie Patrick, aide-soignant. De la fenêtre de l’espace déjeuner, au premier étage du service de gérontologie du bâtiment Vinci, Momo peut voir les autres bâtiments, dans l’immense parc. Les voisines de Momo somnolent, la plupart ratatinées dans leur fauteuil, immobiles. À tous les étages des bâtiments du séjour de longue durée, on croise des vieillards livrés à eux-mêmes, recroquevillés dans leur siège, le regard vide. « En long séjour, les “jeunes” ont entre 72 et 75 ans, la plupart ont 90 ans et plus », explique Linda, aide-soignante et assistante en soins de gérontologie. Faute de place, certains déjeunent dans des fauteuils roulants alignés dans le couloir. « On les lève entre 7 h et 9 h et on

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société Santé
Temps de lecture : 6 minutes

Pour aller plus loin…

À l’hôpital de Bourges, « on accepte que la mort puisse être une issue »
Reportage 23 février 2024 abonné·es

À l’hôpital de Bourges, « on accepte que la mort puisse être une issue »

Malgré le manque de moyens et le désert médical dont souffre le département du Cher, la petite équipe de ce centre hospitalier essaie de soulager la douleur des patients en fin de vie.
Par Hugo Boursier
En France, la très lente révolution de la « culture palliative »
Santé 23 février 2024

En France, la très lente révolution de la « culture palliative »

Alors que des pays étrangers mettent en avant ces soins de confort, la France accuse un retard considérable. La faute au tabou de la fin de vie parmi des soignants concentrés sur l’unique objectif de guérison.
Par Hugo Boursier
À Marcq Institution, un professeur suspendu pour violences sexuelles après des années d’alertes
Enquête 22 février 2024

À Marcq Institution, un professeur suspendu pour violences sexuelles après des années d’alertes

Un professeur d’anglais du prestigieux lycée privé de la métropole lilloise est suspendu depuis le 31 janvier, après avoir été accusé par une élève d’avoir eu « une attitude inappropriée ». L’établissement assure avoir été réactif. Mediacités et Politis révèlent pourtant que plusieurs alertes le concernant avaient déjà été effectuées.
Par Pierre Jequier-Zalc
Protection de l’enfance : crise sociale et malaise politique autour de la Sauvegarde 93
Enfance 22 février 2024

Protection de l’enfance : crise sociale et malaise politique autour de la Sauvegarde 93

L’une des plus grosses associations de la Seine-Saint-Denis accumule les témoignages et les rapports accablants contre sa direction et ses méthodes de management. Face à une crise qui s’intensifie depuis février 2021, le département – qui assure le principal financement de l’association – reste sourd malgré les appels à l’aide des salariés.
Par Tristan Dereuddre