Allocations chômage : Occupation, mobilisation, négociation

Charles Thiefaine  • 3 mars 2015 abonné·es
Allocations chômage : Occupation, mobilisation, négociation
© Photo : Militants sur le départ après l'occupation du Pôle Emploi de Beaumarchais, à Paris. (Charles Thiefaine / Politis)

Trente-cinq pôles emploi étaient occupés par des chômeurs et intermittents ce mardi matin, selon la CGT, 38 d’après la Coordination des intermittents et précaires d’Île-de-France (CIP-IDF).

Marseille Belle De Mai, Gennevilliers, Beaumarchais,
La Seyne-Sur-Mer, Villeneuve St Georges, Caen, Cherbourg, Belfort ou encore Limoge… Ces occupations avaient pour but de faire pression sur les négociations qui se déroulaient au même moment, au siège du Medef.

Les partenaires sociaux étudiaient ce matin les dysfonctionnements des « droits rechargeables », mesure phare de la nouvelle convention d’assurance chômage, mise en application le 1er octobre 2014.

Des dysfonctionnements dénoncés depuis un mois par une campagne d’information et de mobilisation, « catadroitsrechargeables ».

Certains syndicats et coordinations avaient déjà alerté sur les conséquences d’une mise en place des « droits rechargeables », lors de la négociation de la convention d’assurance chômage, l’année dernière.

L’UNEDIC, organisme de Pôle emploi, gestionnaire de l’assurance chômage, avait lui-même estimé en juin dernier que 500 000 demandeurs d’emploi pourraient être pénalisés par ce mécanisme.

Depuis la mise en place du système, en octobre dernier, les plaintes se sont multipliées. «Les collectifs locaux sont submergés d’appels, de messages, de visites auxquels nous devons faire face. Ces débordements révèlent une situation bien plus dramatique que le chiffre communiqué par l’Unedic» , témoigne une Coordination nationale des permanences d’accueil juridiques contentieux.

Lire > Pôle emploi : 500 000 victimes de leurs droits

Les négociations se poursuivront le 18 Mars au Medef.

Travail
Temps de lecture : 1 minute

Pour aller plus loin…

Assurance-chômage : une proposition de loi de salut public
Travail 29 mai 2024 abonné·es

Assurance-chômage : une proposition de loi de salut public

Alors que le gouvernement a détaillé sa réforme, d’une brutalité sociale inouïe, le groupe parlementaire Liot propose, dans le cadre de sa niche et soutenu par tous les syndicats, un texte qui vise à empêcher tout nouveau rabotage des droits des chômeurs. 
Par Pierre Jequier-Zalc
Le boulanger syndicaliste, réintégré par le conseil des prud’hommes… puis re-mis à pied
Récit 24 mai 2024 abonné·es

Le boulanger syndicaliste, réintégré par le conseil des prud’hommes… puis re-mis à pied

Après avoir été licencié contre la décision de l’inspection du travail, Christian Porta, délégué syndical CGT de Neuhauser, une boulangerie industrielle, a obtenu, ce vendredi, sa réintégration. Dans la foulée, la direction de l’entreprise a annoncé entamer une nouvelle procédure de licenciement.
Par Pierre Jequier-Zalc
« Simplifier » (v.t.) : faire un cadeau au patronat
Travail 21 mai 2024 abonné·es

« Simplifier » (v.t.) : faire un cadeau au patronat

Sous prétexte de « rendre des heures aux Français », un rapport parlementaire s’attaque à de nombreux acquis sociaux ainsi qu’au droit du travail. Plusieurs de ses propositions pourraient être reprises dans la future loi travail promise par Gabriel Attal à l’automne.
Par Pierre Jequier-Zalc
À l’INRS, Europ Net balaie le droit du travail
Travail 6 mai 2024 abonné·es

À l’INRS, Europ Net balaie le droit du travail

La société de nettoyage est, depuis 2023, en charge du site principal de l’INRS, organisme de recherche sur la question de la santé et des risques au travail. Depuis, magouilles et entorses au code du travail s’enchaînent. Au détriment des salariés.
Par Pierre Jequier-Zalc