Au travail, l’enfer, c’est l’humain

La sociologue Danièle Linhart étudie le management moderne et pointe la coupure entre conception et exécution du travail.

Ce n’est pas une idée neuve, mais on ne le dira jamais assez : le management moderne s’en prend à la personne, taquine ses cordes les plus intimes pour lui faire jouer la partition de la concurrence et de la compétitivité. Au travers d’un « voyage au pays des anthropreneurs », fruit de plusieurs années de recherches et d’incursions en milieu managérial, la sociologue du travail Danièle Linhart se concentre sur l’évolution de l’organisation du travail. Le « drame » contemporain qui s’y joue ne vient pas,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents