Bien manger végétarien

Une bonne combinaison végétale contient tous les apports.

Que faire ? « Et le fer et le calcium ? Et pour les protéines, tu fais comment ? », s’inquiète Lionel. Pas vraiment anémique, Paloma. Depuis qu’elle a viré végétarienne, elle continue la natation et prend toujours autant de plaisir à table. Selon une croyance tenace, entretenue par les secteurs agroalimentaires concernés, les aliments d’origine animale seraient indispensables à notre organisme. En particulier pour les apports en protéines. Si les œufs, le poisson ou la viande sont très riches en acides…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.