Dossier : Départementales : À qui la faute ?

Choisir sa fin de vie ?

Si les avis sont partagés sur le droit à mourir dans la dignité, une majorité de collégiens y sont favorables.

Le mercredi 21 janvier, le débat sur la fin de vie a été remis à l’ordre du jour par le Premier ministre, Manuel Valls, qui défend « le droit de mourir dans la dignité ». J’ai voulu mener une enquête au collège pour connaître l’opinion des adolescents sur un sujet d’adultes qui ne les intéresse guère en apparence. Certaines réactions recueillies ont été dictées par la religion, mais beaucoup ont parlé au nom de leur humanité d’abord. Ceux qui sont pour le droit de choisir sa mort avancent la plupart du…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.