Circulation pas si alternée

La mesure fonctionne mais n’est utilisée qu’en extrême urgence.

Dès que le pic de pollution baisse, le nombre de véhicules remonte… C’est l’urgence qui s’applique face à l’air vicié à Paris, et dans 22 villes limitrophes. Ironie : la circulation alternée n’alterne pas. À chaque fois, cette mesure ne dure qu’une journée. C’était déjà le cas le 17 mars 2014. Ce lundi 23 mars, après que le taux de pollution est repassé sous le seuil de 50 microgrammes/m3, d’après l’agence Airparif, la ministre de l’Écologie a annoncé que le dispositif ne serait pas reconduit le lendemain.…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.