Fukushima : La bataille de l’eau contaminée

Quatre ans après la catastrophe nucléaire, la centrale japonaise affronte d’insolubles problèmes de fuites dans les sols.

Une fois de plus, Tepco ruse avec les autorités et le public japonais, entre omissions calculées et inconséquences coupables. Pendant un an, le propriétaire de la centrale nucléaire sinistrée de Fukushima s’est montré fort discret sur le mystère d’un drain qui évacuait de l’eau fortement radioactive vers la mer. Les taux ont pu dépasser 70 fois les valeurs les plus hautes relevées sur le site, et surtout près de 1 500 fois la limite des 5 becquerels (Bq) par litre que Tepco s’est engagé à respecter pour…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents