La loi qui irrite les médecins

La réforme de la ministre Marisol Touraine entre en discussion à l’Assemblée nationale le 31 mars. De nombreux praticiens libéraux décrètent ce jour « santé morte ».

Elle était très attendue, cette nouvelle « stratégie nationale de santé ». A priori, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, s’était appuyée sur des études bien accueillies par le secteur médical, comme le rapport Cordier de 2013. En raison notamment des grèves suscitées par le projet de tiers payant généralisé (TPG) à la fin 2014, la ministre a monté, en février, des groupes de travail avec les différents acteurs pour discuter du projet de loi. Le 17 mars, à l’ouverture des discussions en commission…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.