« les Chebabs de Yarmouk », d’Axel Salvatori-Sinz : Palestine fiction

Dans les Chebabs de Yarmouk, Axel Salvatori-Sinz suit des jeunes du camp palestinien de Damas.

Ingrid Merckx  • 19 mars 2015 abonné·es
« les Chebabs de Yarmouk », d’Axel Salvatori-Sinz : Palestine fiction
Les Chebabs de Yarmouk Axel Salvatori-Sinz, 1 h 18.
© DR

Le service militaire dans l’armée de libération de la Palestine, c’est un passage obligé pour tout Palestinien. Même en exil. Même à Damas. « Mais quelle libération ? », lance un des jeunes de cette bande. La libération était le rêve de leurs parents. Nés dans ce camp, ils n’ont jamais vu la Palestine. C’est leur origine, leur culture, leur langue, leur idéal peut-être, mais leur fiction aussi. Comment rêvent-ils de ce fantôme ? Comment

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Cinéma
Temps de lecture : 3 minutes