Arménie : « Un monde en moins »

À travers l’évocation de l’Armée secrète arménienne, Audrey Valtille livre subtilement l’histoire d’une cause, entre passé et présent.

Jean-Claude Renard  • 23 avril 2015 abonné·es
Arménie : « Un monde en moins »
L’Armée secrète arménienne , lundi 27 avril, à 23 h 55, sur France 3 (55’) ; la Vengeance des Arméniens, mardi 28 avril, à 22 h 25, sur Arte (52’).
© Archives personnelles, libre de droits

Face à la caméra, de noir vêtus, cagoulés, les militants disent lutter contre « le fascisme turc », et réclament la reconnaissance du génocide, « réparation et justice », quitte à passer par la voie du terrorisme. En 1975, apparaît ainsi un groupe armé sur la scène internationale, revendiquant ses actions sous le nom d’Asala, l’Armée secrète arménienne. Pendant dix

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Médias
Temps de lecture : 4 minutes