Dim supprime 400 emplois en France

Pour les syndicats, « c’est la douche froide ! ».

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Marque phare de lingerie française fondée en 1956, rachetée dans les années 1990 par le fonds d’investissement étatsunien Sun Capital Partners, l’entreprise Dim a été cédée en septembre 2014, pour 400 millions d’euros, au groupe textile d’outre-Atlantique HanesBrands (HBI). Pour complaire à son nouveau propriétaire, Sun Capital Partners a donc décidé de supprimer 400 emplois en France, essentiellement à Autun (Saône-et-Loire), dans le cadre du futur plan d’intégration à HBI. Pour les syndicats, « c’est la douche froide ! ». La direction, elle, s’est refusée pour l’instant à tout commentaire.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.