Social : Le 115 ne répond plus

Les écoutants et travailleurs sociaux des centres 115 de Paris, de Seine-Saint-Denis et du Val-d’Oise se sont mis en grève, le 31 mars, pour dénoncer le manque de places d’hébergement.

Politis  • 2 avril 2015
Partager :

Marre de la fin de la trêve hivernale ! Chaque année, des centaines de sans-abri se retrouvent à la rue au mois d’avril. Les écoutants et travailleurs sociaux des centres 115 de Paris, de Seine-Saint-Denis et du Val-d’Oise se sont mis en grève, le 31 mars, pour dénoncer le manque de solutions une fois les places d’hébergement fermées, alors qu’ils sont déjà saturés d’appels tout l’hiver : à Paris, ce sont 360 lits qui ferment sur 780. « Je vais devoir demander aux personnes hébergées de quitter le centre demain matin à 8 heures, a réagi un travailleur social, elles vont à nouveau dormir dehors alors qu’elles commençaient à se reposer et à entamer des démarches de réinsertion. »

Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don