Arrestations de migrants : 45 réfugiés menacés d'expulsion

Après la violente arrestation collective de lundi, 38 personnes sont en rétention. La ville de Paris dit faire face à « un flux migratoire sans précédent ».

38 personnes ont été enfermées lundi en centre de rétention administrative (CRA) selon le Gisti et l'Assfam qui interviennent sur place. 16 Érythréens et 20 Soudanais sont répartis entre les CRA de Vincennes et du Mesnil-Amelot et 2 Ethiopiennes ont été enfermées au centre de rétention pour femme, au palais de justice de Paris. 7 réfugiés devaient comparaître devant le tribunal administratif de Paris ce mardi à la suite de leur interpellation, samedi, précise également le Gisti. Cela porte à 45 le nombre…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents