« Cendres », d’Idrissa Guiro et Mélanie Pavy : Absente au monde

Entre Paris et le Japon, une réflexion sur la disparition.

Juste une mère qui se retire, comme un continent englouti. Kyoko, japonaise, incinérée au Père-Lachaise, qui lègue son héritage à sa fille, Akiko, résidant au Japon. Cet héritage tient en quelques calepins, des journaux intimes entamés en mai 1965. C’est peu dire qu’avec cette disparition tout les sépare. Reste à la fille à faire le voyage pour rapporter les cendres maternelles parmi les siens. À la mort d’une mère, élément universel, Idrissa Guiro et Mélanie Pavy ajoutent dans Cendres une autre…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.