De quelques réputations fabriquées

Pascal Boniface s’interroge sur la construction médiatique de personnages qui savent habilement servir les « bonnes causes ».

Dans l’espace médiatique, un mot bien choisi et répété à l’infini peut suffire à créer une réputation. Ainsi, on sait depuis longtemps que l’islamologue Tariq Ramadan est un « intellectuel musulman controversé ». Un terme d’autant plus spécieux qu’il est allusif et utilisé par ceux-là même qui alimentent la « controverse ». Et voilà, à l’opposé, un homme – musulman lui aussi – qui est « courageux ». C’est l’imam de Drancy, Hassen Chalghoumi. Le chapitre dans lequel le politologue Pascal Boniface interroge…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.