Festival : Cinéma(s) d’Iran

La troisième édition se déroule au Nouvel Odéon, à Paris, du 19 au 30 juin.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


La troisième édition du festival Cinéma(s) d’Iran, qui se déroule au Nouvel Odéon, à Paris, du 19 au 30 juin, a pour invité principal le cinéaste Kianoush Ayari. Quasiment inconnu en France, mais très apprécié dans son pays, c’est l’occasion de découvrir ses films – le Spectre du scorpion, Gens d’Abadan, Être ou ne pas être … – et de l’entendre et de le rencontrer, en particulier lors de sa master class, le samedi 20 juin. Tout aussi peu vus en France, les films proposés dans le cadre d’une thématique « La guerre Irak-Iran (1980-1988), 35 ans après le déclenchement du conflit », qui seront accompagnés d’interventions, notamment d’Agnès Devictor, maître de conférences à l’université Paris I-Panthéon-Sorbonne. Également au programme, un ensemble de films inédits, projetés en présence de leur réalisateur, et la venue de l’actrice Golab Adineh pour la présentation de Sous la peau de la ville et les Contes, tournés avec Rakhshan Bani-Etemad.


Cinéma(s) d’Iran , du 19 au 30 juin, Nouvel Odéon, 6, rue de l’École-de-Médecine, Paris VIe. Cinemasdiran.fr

Haut de page

Voir aussi

Waly Dia : « Je fais rire les gens qui luttent »

Société
par et ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.