Dossier : Enquête sur les réacs de gauche

Philippe Val : le néoconservateur

On avait connu Philippe Val chansonnier talentueux, directeur et éditorialiste – parfois inspiré – de Charlie Hebdo, patron honni de France Inter, ami du couple Sarkozy… Sept ans après son essai appelant Voltaire à la rescousse 1, le chevalier blanc de la liberté d’expression – nonobstant « licencieur » de Siné, Stéphane Guillon et Didier Porte – revenait sur le devant de la scène en janvier pour pleurer ses « amis » de Charlie. Persuadé que « les terroristes ont gagné », il publiait dans la foulée un…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.