Quelles solutions pour les migrants ?

Les arrestations violentes de migrants début juin à Paris sont l’occasion d’une prise de conscience : ils sont de plus en plus nombreux à chercher protection en France, qui doit revoir son accueil.

L’église Saint-Bernard (1996), Sangatte (2002), les camps roms au petit matin… Les exemples d’évacuations violentes sans relogement ne manquent pas. Si celle de la rue Pajol le 8 juin à Paris, où près de 200 migrants originaires majoritairement d’Érythrée et du Soudan avaient trouvé refuge après l’évacuation du camp de La Chapelle le 2 juin, marque autant les esprits, c’est parce que les images font le tour d’Internet (20 000 visites sur celles diffusées par Politis.fr). On y voit des CRS charger une foule…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Waly Dia : « Je fais rire les gens qui luttent »

Société
par et ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.