Dossier : L'Amour au temps du libéralisme

Eva Illouz : « L’abondance met le désir en échec »

Selon Eva Illouz, la relation amoureuse est certes plus libre aujourd’hui, mais elle est institutionnalisée par la consommation.

Eva Illouz est sociologue des émotions, elle travaille depuis des années sur le sentiment des sentiments : l’amour. Après avoir étudié comment le capitalisme a conduit à l’avènement de « l’idéologie » psychologique ( les Sentiments du capitalisme, Seuil, 2006), elle a consacré un ouvrage à « l’expérience amoureuse dans la modernité » ( Pourquoi l’amour fait mal, Seuil, 2012). Dans ce livre qui ambitionne de « traiter l’amour romantique comme Marx les marchandises », elle analyse les changements de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.