Exposition : Promenades photographiques

Vendôme a ouvert la onzième édition de ses « Promenades photographiques ».

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Vendôme (Loir-et-Cher) a ouvert la onzième édition de ses « Promenades photographiques ». Une manifestation proposée gratuitement dans les lieux patrimoniaux de la ville, avec une bonne vingtaine d’expositions, dont le fil conducteur serait la nuit, tantôt en couleur, tantôt en noir et blanc. L’occasion de voir le travail d’anciens et de modernes. Des œuvres connues de Brassaï aux virées d’un voyageur urbain comme Richard Ballarian, des clichés « épisodiques » de Lisa Boostani à la fourmilière tokyoïte saisie par Guillaume Flandre. Dans cet entrelacs nocturne de rêves et de cauchemars, la série de Zakaria Tronbati Poyato constitue l’un des points forts, placée au cœur des migrants subsahariens, réfugiés dans un camp marocain, à Casiago.


Promenades photographiques , Vendôme, jusqu’au 20 septembre. Rens. : promenadesphotographiques.com

Haut de page

Voir aussi

Articles récents