Leçons européennes

Ce que la crise grecque a révélé, c’est la dimension politique d’un conflit que l’on a voulu exclusivement technique et budgétaire.

Voici donc venu ce moment merveilleux de l’année où le monde qui se reflète dans nos écrans de télévision semble meilleur, où les canons se taisent, et où nos concitoyens – nous, en vérité – paraissent en pleine lumière, surpris à l’heure du « JT », dans leur heureuse condition de vacanciers-consommateurs. À la télé, c’est le temps délicieux du « marronnier », ainsi nommé parce qu’il refleurit toujours à la même époque : interviews de familles dans les embouteillages sur la route des vacances (mais « de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.