« Wanda » de Barbara Loden : la voie d’une femme

Le seul film de Barbara Loden ressort sur les écrans. Un chef-d’œuvre où la comédienne se révèle cinéaste à part entière.

Christophe Kantcheff  • 8 juillet 2015 abonné·es
« Wanda » de Barbara Loden : la voie d’une femme
© **Wanda** Barbara Loden, 1 h 42. Photo : Archives du 7e Art/Photo12/afp

Charles Laughton avec la Nuit du chasseur, Barbara Loden avec Wanda … Certains comédiens n’auront réalisé qu’un seul film dans leur vie. Mais quel film ! Wanda est rare, qui cependant ressort régulièrement sur les écrans, confirmant au fil du temps son statut de chef-d’œuvre. C’est aussi un premier film qui laisse autant de regrets qu’il contient de promesses : Barbara Loden l’a réalisé à 38 ans, en 1970, et fourmillait de projets pour la suite. Mais, frappée par un cancer, elle ne put en mener aucun autre à bien, et mourut à 48 ans.

Le cinéma américain ne compte pas tant que cela de femmes réalisatrices, et on pourrait imaginer que Wanda, qui met en scène une jeune femme dénommée ainsi, offre une image valorisée de celle-ci. Pas vraiment. Quand le film commence, Wanda se réveille sur un canapé, dans une maison qui n’est pas la sienne, occupée par une famille avec un enfant en bas âge et une grand-mère. Wanda peine à se réveiller, elle a

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Cinéma
Temps de lecture : 5 minutes