Grèce : dissonances au sein de la troïka ?

Le FMI déclare que le paiement de la dette est hors de portée.

Dans une chronique récente 1, convaincu que la dette grecque était impossible à rembourser, je posais cette question : « La Banque centrale européenne (BCE) sauvera-t-elle la Grèce dans l’euro ? » et je répondais que seule la volonté de le faire manquait. Aujourd’hui, l’apparente dissonance entre le Fonds monétaire international (FMI) et l’Europe me frappe. L’Europe continue de négocier des « réformes », feignant de croire aux vertus curatives de l’austérité, alors que le FMI déclare ouvertement que le…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents