Marks & Spencer : Un management « shocking »

À Paris, les salariés de Marks & Spencer sont déterminés à reprendre la grève, faute d’avoir été entendus par la direction du groupe.

Ambiance chez Marks & Spencer France. Les salariés de la filiale du distributeur britannique, qui accumule les bénéfices, ont organisé deux grèves, le 27 juin, premier samedi des soldes, et le 3 juillet derniers. Près de 20 % de l’ensemble des salariés se sont rassemblés devant l’enseigne des Champs-Élysées, selon le SECI-Unsa, organisation syndicale majoritaire dans l’entreprise. Espérant une négociation avec la direction en septembre, le mouvement, qui porte sur les conditions salariales, a interrompu sa…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents