Aurélie Trouvé : « Développer la désobéissance civique »

Le climat, l’Europe et la dette ont été au cœur de l’université d’été d’Attac France, qui s’est déroulée à Marseille du 25 au 28 août.

De nouvelles formes de mobilisation, des échanges constructifs sur la crise grecque, une forte implication dans la COP21 de décembre et l’opposition au Tafta : Aurélie Trouvé revient sur les débats de l’université d’été d’Attac France. Quel bilan tirez-vous de cette 14e université d’été ? Aurélie Trouvé : L’université d’été a accueilli près d’un millier de participants, plus que les années précédentes. On a été très agréablement surpris. On pensait qu’il y aurait une sorte de fatalisme par rapport à…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents