Cinéma : The Look of Silence

Le second documentaire que Joshua Oppenheimer consacre aux massacres que l’Indonésie a connus en 1965.

Politis  • 30 septembre 2015
Partager :

The Look of Silence est le second documentaire que Joshua Oppenheimer consacre aux massacres que l’Indonésie a connus en 1965. Le régime de l’époque avait désigné comme « communistes » nombre de personnes dont il a organisé, avec l’aide d’une partie de la population, l’assassinat. Résultat : près d’un million de morts. The Act of Killing (2013) donnait la parole aux bourreaux, qui reconstituaient devant la caméra leurs horribles méfaits. Dans The Look of Silence, on suit un ophtalmo itinérant, Adi, frère d’une victime, allant interroger les maîtres d’œuvre du carnage cinquante ans plus tard, qui sont aujourd’hui encore au pouvoir sans jamais avoir été inquiétés. Ceux-ci n’expriment aucun regret, justifient leurs actes ou s’en dédouanent, certains proférant même des menaces. Adi visionne également un film où deux anciens sanguinaires racontent leurs exploits. Entre les tueurs d’un côté, tous plus ou moins psychopathes, et Adi, aux rapports si doux avec ses très vieux parents et avec sa fille, la ligne de séparation est nette. On sort du film effaré et admiratif face au courage d’Adi, mais aussi avec le sentiment que le film ne laisse aucun autre choix au spectateur que ces sentiments radicaux et antagoniques.

**The Look of Silence** , Joshua Oppenheimer, 1 h 43.
Cinéma
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don