Code du travail : Le faux recul du gouvernement

Manuel Valls promet qu’il n’est pas question de toucher aux 35 heures, au Smic et au contrat de travail dans la réforme en préparation. Sans convaincre.

En matière de réforme du droit du travail, le gouvernement se livre à un exercice d’équilibriste où transparaît sa circonspection face aux surenchères du Medef et d’Emmanuel Macron. Tout comme l’organisation patronale, le ministre de l’Économie était monté au front fin août, déclarant notamment que les 35 heures étaient une « fausse idée ». Début septembre, les rapports du think tank Terra Nova, proche du PS, et du libéral Institut Montaigne ont préparé le terrain en proposant un code du travail à la carte…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents