Dossier : 2005-2015 : Qu'est devenue la génération "racaille" ?

Didier Migaud : « Le dernier mot revient toujours au politique »

Malgré ses nouvelles missions d’évaluation des politiques publiques, la Cour des comptes ne sort pas de son rôle, estime Didier Migaud.

Didier Migaud réfute ici les critiques, récurrentes ces dernières années, sur un certain nombre de rapports émis par l’institution qu’il préside. Une partie de la gauche reproche à la Cour des comptes d’outrepasser sa mission. Comment recevez-vous cette critique ? Didier Migaud : Cette critique est infondée ! La Cour ne sort pas de son rôle, qui est, en l’espèce, d’aider le gouvernement et le Parlement à savoir si les objectifs qu’ils se sont fixés sont atteints et, dans le cas contraire, à formuler des…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents