Fabien Truong : « Les jeunes de banlieue doivent se construire contre une image d'eux-mêmes »

Le sociologue Fabien Truong a montré le poids des représentations dans les parcours des jeunes issus des quartiers populaires.

Les histoires individuelles et leur étude dans la durée ont permis à Fabien Truong de démontrer que les travers imputés aux « jeunes de banlieue » sont des phénomènes éphémères qui ne concernent qu’une minorité. L’écrasante majorité des jeunes issus de ces quartiers aspirent à une vie « normale », malgré le poids des représentations. Vous écrivez que « l’émeute tend à accentuer le hiatus entre ce que les émeutiers expriment et ce que les “autres” pensent d’eux ». Pouvez-vous développer ? Fabien Truong :…

Il reste 91% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le bac des uns et le bac des autres

Culture
par ,

 lire   partager

Articles récents