John Taylor : Un explorateur discret

Le pianiste britannique John Taylor est décédé brutalement cet été, à 72 ans. Une perte immense pour le milieu du jazz.

Lorraine Soliman  • 7 octobre 2015 abonné·es
John Taylor : Un explorateur discret
© **2081** , John Taylor, CAM Jazz. Photo : Andrea Boccalini

Rien ne laissait prévoir la disparition de John Taylor le 18 juillet dernier. Il se produisait sur la scène du Saveurs jazz Festival de Segré (Maine-et-Loire) au sein du quintette du contrebassiste Stéphane Kerecki, en duo avec ce dernier sur la musique de Paul Misraki composée pour Alphaville de Jean-Luc Godard, lorsqu’il a perdu connaissance et s’est «  doucement affaissé sur son piano, laissant un moment penser que cette figure faisait partie du spectacle  », relate Ouest-France. C’est sur le répertoire de Nouvelle Vague, le très beau projet de Stéphane Kerecki, que le pianiste

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Musique
Temps de lecture : 3 minutes