« Le Cœur cousu », de Carole Martinez : Raccommoder les âmes

Le Cœur cousu distille une magie tragique en marionnettes. Un enchantement de fil et de fer.

Anaïs Heluin  • 7 octobre 2015 abonné·es
« Le Cœur cousu », de Carole Martinez : Raccommoder les âmes
© **Le Cœur cousu** , de Carole Martinez, adapté par Claire Dancoisne. La Rose des vents, Villeneuve-d’Ascq (59), 8 et 9 octobre, www.larose.fr. Centre culturel Balavoine (62), 10 octobre, 03 21 88 94 80. Tournée : www.theatre-lalicorne.fr. Photo : Christophe Loiseau

Le jour où elle devient femme, Frasquita Carasco reçoit de sa mère un don : celui de la couture. Elle aurait pu broder tous les napperons du monde, confectionner tous les chandails de la Terre, mais la jeune héroïne du Cœur cousu, le best-seller de Carole Martinez [^2],

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Théâtre
Temps de lecture : 2 minutes