Migrants : Du rejet au lynchage

À Calais, des riverains ont manifesté contre des occupants de la « jungle ». Une population fragilisée, victime d’actes de violence.

Ingrid Merckx  • 7 octobre 2015 abonné·es

La manifestation avait été interdite par la mairie mais autorisée par la préfecture. Ils étaient trois cents « Calaisiens en colère » à exprimer leur hostilité aux migrants sur une plage de Calais, le 4 octobre. « Cela fait chaud au cœur de voir autant de monde réuni », a confié à l’Agence France-Presse Sarah Guerlach, une des représentantes du collectif anti-migrants. « On veut récupérer les clés de la ville des Six

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 2 minutes