Plaidoyer contre les préjugés

Quatre correspondantes en Europe du Sud brossent le portrait de victimes de la dette.

Elles sont quatre journalistes, correspondantes dans cette Europe du Sud frappée par la crise : Marie-Line Darcy au Portugal, Mathilde Auvillain en Italie, Angélique Kourounis – que les lecteurs de Politis connaissent bien – en Grèce et Gaëlle Lucas en Espagne. Quatre femmes qui ont décidé de donner des visages à la crise. Elles nous proposent huit portraits frémissants de vie, de douleur et d’espoir. Voici Céu, 53 ans, originaire du nord du Portugal, divorcée, photographe au chômage depuis qu’elle a…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents