Une journaliste veut empêcher la diffusion d’une contre-enquête à la Villeneuve de Grenoble

Septembre 2013, Envoyé spécial prétexte le jour anniversaire d’une rixe mortelle dans un quartier sud de Grenoble pour diffuser un énième reportage sur la violence, « Villeneuve, le rêve brisé ». Le fait nouveau réside dans la réaction des habitants. Dans ce quartier pourtant habitué aux reportages caricaturaux, ils déposent plainte et organisent une réponse, traînant Ligne de Mire, la boîte de production sous-traitante d’Envoyé spécial, jusque devant les tribunaux. Cette dernière s'en sort avec un…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents