Capitaine Thomas Sankara

L’un des dirigeants africains les plus surprenants et les plus transgressifs.

Politis  • 25 novembre 2015
Partager :

Thomas Sankara a été l’un des dirigeants africains les plus surprenants et les plus transgressifs. Non pour le pire, comme trop souvent dans ce continent, mais dans une perspective révolutionnaire réellement progressiste et pacifique. Pour retracer son parcours à la tête de la Haute-Volta entre 1983 et 1987, qu’il a fait rebaptiser Burkina Faso (ou « Pays des hommes intègres »), Christophe Cupelin, le réalisateur de Capitaine Thomas Sankara, a bénéficié de nombreuses archives récemment redécouvertes. Où l’on voit un homme de 34 ans d’une grande intelligence, excellent orateur, menant son combat contre l’impérialisme sous toutes ses formes. Très aimé par le peuple, qu’il veut mettre en action, il apparaît tour à tour féministe, préoccupé par les difficultés économiques et sociales, engageant des campagnes contre l’analphabétisme ou pour la vaccination. Il lutte contre la corruption et la « Françafrique », ce qui ne plaît pas à tout le monde – ses entrevues avec François Mitterrand tournent à l’aigre-doux. Depuis son assassinat, perpétré par son ami Blaise Compaoré, son aura n’a cessé de croître.

**Capitaine Thomas Sankara** , Christophe Cupelin, 1 h 30.
Cinéma
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don