Caroline Mécary : « La pluralité de la presse est essentielle »

L'avocate au barreau de Paris et conseillère de Paris soutient la campagne d'appel aux dons de Politis.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


"Je suis une lectrice assidue de Politis depuis des années et je le retrouve chaque semaine avec plaisir. La pluralité de la presse, dans une société démocratique, est essentielle ; or, aujourd’hui, 90 % des titres sont détenus par des grands groupes industriels et, de ce fait, ne disposent pas nécessairement de toute la liberté qu’il leur conviendrait d’avoir. Politis, détenu à plus de 60 % par ses salariés et ses lecteurs, est indépendant, et c’est la raison pour laquelle il faut le soutenir et l’aider à se développer. L’indépendance de la presse, la pluralité des titres, la diversité des points de vue sont des enjeux démocratiques extrêmement importants, et l’avocate que je suis, qui a conscience de l’importance de l’état de droit, pense que Politis est une voix de l’indépendance, Politis est « une voix contraire », comme dirait Erri De Luca."

Illustration - Caroline Mécary : « La pluralité de la presse est essentielle » {: }

DONS EN LIGNE. POUR SOUTENIR POLITIS, SUIVEZ CE LIEN

DONS. TÉLÉCHARGEZ LE BON DE SOUTIEN

KIT. VISUELS ET DOCUMENTS, CAMPAGNE DE SOUTIEN


Haut de page

Voir aussi

Articles récents