« Le présent infini s’arrête », de Mary Dorsan : Délicatesse

Un roman-récit de Mary Dorsan sur le quotidien de jeunes psychotiques.

Chacun sa folie. Thierry étale ses excréments et son sang sur ses draps et les murs de sa chambre et des toilettes… Romuald a des trous d’air qui l’arrachent à la réalité. « Il cherche alors, dans le regard des autres, des indices mais ne lit que la même confusion qui l’angoisse. » Sauf que, « mutuellement, ils s’épargnent », précise ce roman-récit de Mary Dorsan sur les jeunes malades mentaux d’un appartement thérapeutique. « Ils ne se moquent pas les uns des autres, c’est leur délicatesse. » Et cette…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.