Dossier : Résister

Quand les peuples s’emparent de la justice

Les tribunaux citoyens ont la volonté de pallier les manquements des justices nationales ou internationale, d’ordre institutionnel mais aussi politique. Sans pouvoir pénal, ils peuvent néanmoins représenter un réel contre-pouvoir.

«Toute justice, dans son principe comme dans son exécution, n’appartient qu’à l’État. » Par ces mots, adressés à Jean-Paul Sartre, Charles de Gaulle interdit la tenue du premier tribunal citoyen en France. Nous sommes en 1967, les États-Unis s’engluent au Vietnam et la contestation contre cette guerre bat son plein. C’est dans ce contexte que le philosophe et mathématicien anglais Bertrand Russell lance l’initiative d’un tribunal d’opinion, reflet citoyen du système judiciaire, pour juger ce qui ne…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents