Un 15 novembre aux airs de 11 janvier

Ce dimanche, des cortèges cheminaient à Paris entre la rue de Charonne et le Bataclan. Étrangement calmes avant un brusque mouvement de panique.

Sean n’a pas fermé l’œil depuis deux jours. Il tangue un peu mais sert des verres à toute vitesse. Au Bistrot 55, à l’angle du boulevard Voltaire et de la rue Saint-Sébastien, dans le XIe, à Paris, les clients se succèdent sans discontinuer en cette fin d’après-midi. Sur le boulevard Voltaire, du métro Charonne au métro Saint-Ambroise, des cortèges se déplacent. De La Belle Équipe au Bataclan. Triste balade du dimanche. Les cinémas et les musées sont fermés, mais les cafés sont ouverts. Contrairement à…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Les financiers anticapitalistes de Politis

Confine dans ta cuisine !
par ,

Blog

 lire   partager

Articles récents