Créatifs, réactifs, organisés, joyeux

La lutte climatique suscite un renouveau des mobilisations non-violentes qui attirent les jeunes.

En réunion « permanente ». Décider des actions, Modifier le soir l’idée du matin parce que le ministère bloque. Les militants du climat ont très peu dormi ces dernières semaines. « Confronté en permanence aux injonctions de l’état d’urgence, notre programme a changé toutes les demi-journées », explique un responsable. Les mouvements ont pourtant gagné leur bras de fer avec les autorités, qui n’ont finalement empêché que la tenue de la grande manifestation de rue prévue le 29 novembre. Paradoxalement la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents