Philippe Torreton s'insurge contre l'appel au front républicain

Philippe Torreton est un homme en colère. «On nous refait le coup de la ligne Maginot» , proteste-t-il en qualifiant le front républicain de «Front République-rien» . À deux jours du second tour des élections régionales, c'est en défenseur de la gauche «réellement de gauche» que le comédien critique, dans une longue tribune publiée ce vendredi dans l'Humanité , le soutien appuyé de Manuel Valls à Xavier Bertrand et Christian Estrosi (LR), les «Las Vegas de la droite» , comme sur les «trente ans de colère»…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents