Pourquoi sommes-nous tombés si bas ?

On assiste à l’ébauche d’une recomposition qui ressemble fort à une tentative historique de liquidation de la gauche.

Ne faisons pas semblant d’être étonné. La forte poussée du Front national, dimanche, au premier tour des régionales, ne devrait être une surprise pour personne. Tout l’annonçait : une actualité anxiogène où se confondent terrorisme, mouvements migratoires, islam, et engagements de la France dans des conflits au Moyen-Orient et en Afrique. Le tout sur fond de chômage reparti à la hausse. Il ne s’agit évidemment pas de nier la réalité. Les massacres du 13 novembre nous ont cruellement rappelé que nous…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.