Patrick Simon : « L’idéal d’une société mobile est contredit »

Patrick Simon a codirigé une enquête sur les trajectoires en France des populations immigrées et de leurs descendants. Un travail novateur.

Cette étude publiée sous l’égide de l’Institut national d’études démographiques (Ined), avec la collaboration de l’Insee, aura pris près de dix ans. Dont deux années de recueil de données (entre 2008 et 2009) auprès de 22 000 personnes ayant répondu à un questionnaire sur leurs origines géographiques, leurs convictions religieuses, leur sentiment d’appartenance à la communauté des citoyens français, mais aussi sur leur opinion quant à la considération des autres Français à leur égard en tant que…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents