Révision constitutionnelle: Une association écrit son NON sur l'Assemblée

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


L'association PowerFoule a projeté dans la nuit de mardi à mercredi, sur la façade de l’Assemblée Nationale, un message destiné aux députés appelés mercredi après-midi à se prononcer sur l’inscription de l’état d’urgence et de la déchéance de nationalité dans la Constitution lors d’un vote solennel.

Durant une trentaine de minutes, des membres de ce mouvement citoyen, ont projeté deux messages : « Pour la démocratie, ne changez pas la constitution » et « Protégez notre constitution - ni déchéance, ni état d'urgence ».

Pour François Chemillier, président de PowerFoule, « la Constitution ne doit pas devenir un texte qui divise et qui punit ». Son association se présente dans un communiqué comme « un mouvement citoyen français progressiste, indépendant et non partisan créé en 2014, qui rassemble 50.000 membres et qui est mobilisé depuis de nombreuses semaines contre la déchéance de nationalité au sein du collectif "Nous ne céderons pas" ».


Photo: DR

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.