Ta-Nehisi Coates : Autobiographie d’un corps meurtri

Avec Une colère noire, le journaliste et essayiste américain Ta-Nehisi Coates livre une réflexion sensible sur la violence du racisme.

Pauline Guedj  • 3 février 2016 abonné·es
Ta-Nehisi Coates : Autobiographie d’un corps meurtri
Une colère noire. Lettre à mon fils Ta-Nehisi Coates. Traduit de l’anglais (États-Unis) par Thomas Chaumont, Autrement. 208 p., 17 euros. Ta-Nehisi Coates sera à la Maison de la poésie, à Paris, le 4 février à 19 h, et à la librairie Mollat, à Bordeaux, le 5 février à 18 h.
© Marc Domage

« C’est la semaine où tu as appris que les assassins de Michael Brown allaient rester libres. Les hommes qui avaient abandonné son corps dans la rue, comme une preuve effrayante de leur pouvoir absolu, ne seraient jamais punis. Jamais je n’ai imaginé que quiconque serait puni. Mais toi tu étais jeune ; tu y croyais encore. »

Longue lettre à son fils de 14 ans, Une colère noire, le dernier essai du journaliste américain Ta-Nehisi Coates, est une plongée dans l’actualité des antagonismes raciaux aux États-Unis. Le livre est une fresque sensible dans laquelle un

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Littérature
Temps de lecture : 5 minutes