Carnet de voyage multiracial

Avec Travelling Souls, Déborah Tanguy et Olivier Cahours nous entraînent dans une aventure éclectique entre la France et l’Afrique du Sud.

Les reprises de l’hymne national sud--africain, « Nkosi Sikelel’ iAfrika » (« Dieu bénisse l’Afrique », en langue xhosa), ne manquent pas, mais cette version de la chanteuse Déborah Tanguy, en duo avec le guitariste Olivier Cahours, fait beaucoup mieux qu’allonger la liste. Elle la complète, l’augmente et confère à ce chant une dimension foncièrement originale. Composé en 1897 par le révérend méthodiste Enoch Sontonga, adopté par l’ANC comme hymne officiel en 1925, puis combiné avec l’hymne national…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

La bataille de l’information

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents