Comment le prince héritier saoudien a obtenu sa Légion d’honneur

Partager :
Comment le prince héritier saoudien a obtenu sa Légion d’honneur
© Photo : Présidence de la République

Les circonstances dans lesquelles François Hollande a discrètement décoré de la Légion d’honneur le prince saoudien Mohammed ben Nayef, vendredi dernier au palais de l’Élysée, sont désormais établies. Causette.fr a divulgué en effet hier des informations stupéfiantes émanants de mails diplomatiques. Des conversations qui ne font que révéler l’ampleur de la supercherie et le cynisme de l’administration.

Non seulement «l’attribution de la Légion d’honneur au prince saoudien s’est faite « à sa demande », soucieux qu’il est – en tant que futur roi d’Arabie saoudite – de « renforcer sa stature internationale » », mais la diplomatie française a appuyé cette requête. L‘ambassadeur de France en Arabie saoudite, Bertrand Besancenot, le conseiller pour le Moyen-Orient de François Hollande, David Cvach ou encore le directeur de la section Afrique du Nord et Moyen-Orient du cabinet de Jean-Marc Ayrault, au ministère des Affaires étrangères, Jérôme Bonnafont, ont tous permis au très contesté prince d’Arabie Saoudite, ministre de l’Intérieur de son pays, de recevoir sa breloque.

Dans l’un des mails, Jérôme Bonnafont a d’ailleurs indiqué à ses collègues, non sans quelques fautes d’orthographe, que cette décoration devait être organisée dans la plus grande discrétion :

Il faut que ce soit discret vis a vis des medias mais sans dissimulation, si nous ne le faisons pas ce sera vu comme un camouflet et si on nous interroge on repondra lutte contre daech et partenariat economique et strategique. Rajoutons, pour faire bonne mesure, des elements droit de lhomme dans les elements se langage bien sur.

La lutte contre Daesh, les partenariats, les droits de l’homme… Bref, comme le souligne Causette, en mois de six heures, «l’affaire est pliée par l’Élysée». De quoi faire redoubler la polémique.

Temps de lecture : 2 minutes
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don